Eaux-fortes, linogravures.

     Je creuse une matière ( cuivre, zinc, linoléum) pour fabriquer la matrice.Cette plaque gravée qui me fait don de son empreinte ne se laisse pas facilement entamer, elle résiste même parfois sournoisement à mon effort, beauté trompeuse d'un cuivre altéré, m'impose un long mûrissement.
De cette matrice, nourrie d'encre, vont naître par impression de fragiles estampes de papier. Y seront piégées pensées fugaces, associations d'idées, images rêvées et autres menus délires..